Mes amis musulmans me disent:

« Pour les chrétiens, il y a un seul Dieu et pourtant ce Dieu existe en trois personnes, ce qui fait trois dieux. Pour vous, Jésus est l’une de ces trois personnes. Ceci est totalement illogique puisque même un enfant de primaire sait que 1+1+1 ne fera jamais 1. Pourquoi les chrétiens sont-ils si illogiques dès qu’il s’agit de Dieu? ».

Ma fille est actuellement à l’école primaire. Elle vient d’apprendre que 1+1+1 font 3. Ce calcul est enfantin comme vous le dites. La logique nous aide en effet à distinguer le vrai du faux et la foi ne doit pas nous faire perdre la raison. Jésus a dit: « Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu […] de toute ta pensée » (Luc 10: 27). Alors usons ensemble de logique.

Dès le lycée, nous apprenons que nos calculs dépendent de notre paradigme de référence. Par exemple, lorsque nous votons pour le président de la république, votre voix + ma voix + la voix de mon voisin, etc., aboutissent à l’élection d’un seul président. Dans ce paradigme, 1+1+1 + etc. = 1. Il ne faudrait donc pas caricaturer le propos des chrétiens comme s’ils étaient dénués de sens. Dans quel paradigme nous plaçons-nous? Dans notre cas particulier, nous parlons de Dieu qui est un être surnaturel: sa nature nous échappe par définition.

La tentation serait de vouloir le limiter à nos représentations immédiates. Le problème que vous pointez peut se formuler ainsi: la diversité et l’unité peuvent-elles s’accorder? Dieu peut-il à la fois être un et trois en même temps? Pour vous, il semble que non. Mais pour nous oui, absolument! Nous le voyons d’ailleurs partout autour de nous. Un corps, une âme et un esprit font un seul homme; une matière en fusion, de la chaleur et de la lumière font un seul soleil. Certes, aucune analogie tirée de la création ne saurait décrire le Créateur qui n’a pas de semblable. Il est bel et bien unique en tout point! Mais nous croyons que le Père, le Fils et le Saint-Esprit font un seul Dieu, comme la Bible nous le révèle.

Parler de trois parties qui composent une chose unique, ce n’est toutefois pas similaire à trois personnes formant un être unique. C’est un débat à part entière qui concerne ce que les chrétiens appellent la Trinité. Comprenez premièrement que l’unicité n’exclut pas la diversité. Dieu est « un » dans un sens et « trois » dans un autre sens! Sachez ensuite qu’à propos de Dieu, il faut distinguer le « quoi » du « qui » ou autrement dit « l’être » de la « personne ».

Si l’on me demande « qu’est-ce que Dieu? », je dirais par exemple un « être » unique et tout-puissant. On parle ici de sa nature, de son « essence ». Si l’on demande « qui est Dieu? », je dirais le Père, le Fils, le Saint-Esprit, trois personnes distinctes aux rôles différents, mais qui forment ensemble le même être unique. Vous et moi sommes des êtres humains, c’est notre nature. En revanche, vous n’êtes pas moi et je ne suis pas vous, car nous sommes des personnes différentes. Ainsi nous estimons qu’en un seul Dieu unique, un seul être, résident trois personnes distinctes qui fondent l’unicité de Dieu. Il n’est pas question de trois dieux ou de trois êtres de nature distincte, mais des trois personnes du même et unique Dieu.

 

Extrait du livre La divinité de Christ face à l’Islam, de Rémi Gomez, paru en septembre 2020