La loi de l’Ancien Testament nous aide à nous concentrer sur la volonté de Dieu. C’est ce qui la rend extrêmement précieuse à nos yeux. Mais ce n’est pas tout. Nous nous tournons vers la loi de Moïse surtout parce qu’elle nous conduit au Sauveur.

Personne ne sera déclaré juste devant lui parce qu’il aura accompli les œuvres demandées par la loi. En effet, la loi donne seulement la connaissance du péché. Mais maintenant Dieu a révélé comment il nous déclare justes sans faire intervenir la loi – comme l’avaient annoncé les livres de la loi et les écrits des prophètes. Dieu déclare les hommes justes par leur foi en Jésus-Christ, et cela s’applique à tous ceux qui croient, car il n’y a pas de différence entre les hommes.

Romains 3.20-22

Les Dix commandements eux-mêmes l’avaient prévu. Dans son avant-propos à ces commandements, Dieu rappelle au peuple qu’il l’a délivré de l’esclavage (Exode 20.1-2). La loi n’est donc pas le moyen de la rédemption: Dieu a déjà racheté son peuple. La loi annonce le Sauveur envoyé par Dieu pour rendre son peuple juste. Elle le fait de deux manières:

 

  1. Elle met en lumière notre besoin. Par la loi, nous prenons conscience de notre problème: «La loi donne seulement la connaissance du péché » (Romains 3.20). Nous nous sommes tous embarqués dans une rébellion profondément enracinée contre Dieu. La loi met en lumière ce rejet caché de Dieu. Supposons qu’un enfant déteste son professeur. Comment vous en rendrez-vous compte? Il suffit que l’enseignant manifeste sa volonté en édictant une règle et l’enfant refusera de s’y conformer. Cette attitude révélera la haine dans le cœur de l’enfant. De même, la loi révèle l’état de nos cœurs. Elle met en lumière notre attitude rebelle envers Dieu.
  2. Elle promet le salut de Christ. Paul écrit quelque chose de frappant en Romains 3.21. Il écrit que Dieu a annoncé sa justice «comme l’avaient annoncé les livres de la loi et les écrits des prophètes». La loi nous condamne. Elle déclare que nous avons tort. Mais la loi indique aussi le moyen de notre réhabilitation. Cette justice devant Dieu se trouve par la foi en Jésus-Christ. Peu de temps avant sa mort, Moïse a rassemblé les Israélites pour leur annoncer les bénédictions et les malédictions qu’ils recevraient s’ils observaient ou non la loi de Dieu (Deutéronome 27 et 28). Les plus grandes malédictions ont engendré l’exil et la mort. Les bénédictions, seul Jésus les a obtenues, car lui seul a observé la loi de Dieu – lui seul a été juste. Nous en bénéficions, car nous sommes en lui. De plus, nous avons enfreint la loi de Dieu, mais la malédiction que nous méritions est tombée sur Jésus – lorsqu’il est mort à notre place. C’est ainsi que Jésus nous libère de la condamnation de la loi.

Ces allusions à ce que Jésus ferait un jour sont devenues obsolètes lorsque Jésus est venu: l’image a fait place à la réalité. Nous n’avons plus à obéir à ces lois: elles ont été accomplies en lui. Mais nous ne les délaissons pas non plus, car elles permettent de comprendre ce qu’il a accompli.

Extrait de Exode pour toi, Tim Chester.

Pour aller plus loin :