Voir Dieu comme la source

Cet article est un extrait du livre 60 jours pour voir l’invisible de Randy Alcorn.
 

Nous devrions toujours voir Dieu comme la source de toute bonne chose, mais aussi comme celui qui pourvoit dans toutes les situations difficiles. Dieu seul est la source de la vie.
 

Nous devrions voir Dieu partout dans sa création : dans ce que nous mangeons, dans les belles amitiés que nous vivons et dans les plaisirs de la famille, du travail ou des loisirs. Mais nous ne devrions jamais laisser ces plaisirs secondaires prendre le pas sur notre amour pour Dieu (en réalité, il nous faut parfois renoncer à ces petits plaisirs). Nous devrions le remercier pour toutes les joies de la vie et laisser celles-ci nous rapprocher de Dieu.
 

Dieu prend plaisir à nos prières de reconnaissance pour un simple repas, une conversation animée avec un ami, un livre passionnant ou toute autre chose agréable. Quand nous négligeons de le reconnaître comme la source de tout ce qui est bon, nous négligeons de lui rendre l’honneur et la gloire qu’il mérite. Nous dissocions alors Dieu de notre joie. C’est comme essayer de dissocier la chaleur du feu ou l’humidité de la pluie.
 

Nous devrions considérer Dieu comme la source de toute bonne chose et le voir comme celui qui pourvoit dans toutes les situations difficiles. Méditez la perspective d’un homme qui était habitué à souffrir et qui, pourtant, pouvait proclamer : « Ils se rassasient de l’abondance de ta maison, et tu les fais boire au torrent de tes délices, car c’est auprès de toi qu’est la source de la vie » (Psaumes 36 : 9-10). Dieu seul est la source de la vie. Sans lui, il n’y aurait ni vie, ni joie, ni abondance, ni délices.
 
 

Perspectives de la Parole de Dieu

 

« Mon cœur est dans la joie, et je le loue par mes chants. » (Psaumes 28 : 7)

 

« Tout bienfait et tout don parfait viennent d’en haut. » (Jacques 1 : 17)

 
 

Perspectives du peuple de Dieu

 

« Les chrétiens n’ont que deux leçons à apprendre : la première, c’est de prendre plaisir en Dieu en toutes choses ; la seconde, c’est de jouir de toutes choses en Dieu. »
— Charles Simeon

 

« Il ne t’aime pas suffisamment celui qui t’aime en même temps qu’il aime autre chose que toi, mais sans l’aimer à cause de toi. » — Augustin d’Hippone

 

 

 

Cet article est un extrait du livre 60 jours pour voir l’invisible de Randy Alcorn.
 

Nous sommes aveugles. Le péché nous empêche de voir Dieu et l’éternité qui nous attend avec lui. Nous ne les voyons pas mais ils sont bien réels.
 

Avec de très courtes méditations, Randy Alcorn nous aide à vivre chaque journée en nous rappelant que la vie sur terre n’est qu’un instant avant l’éternité qui nous attend.
 

Il est temps d’ouvrir les yeux… pour voir l’invisible.
 

En savoir plus sur le livre.

Pas de commentaire

Post a Comment