Un appel à tous les pères

Parvenu à la mi-temps de ma vie, je me demande parfois avec nostalgie : « Où est passé le temps qui s’est écoulé entre ces deux impérissables souvenirs : la naissance de ma fille et celle de son fils ? ». Pour tout vous dire, certaines de ces années ont été longues et difficiles. Je pensais ne jamais réussir à traverser certaines périodes stressantes. Mais lorsque ces grands événements me reviennent en mémoire dans toute leur beauté, j’ai l’impression que seule une fraction de seconde les sépare. C’est pourquoi, quand j’ai l’occasion de tenir un bébé dans mes bras, j’encourage souvent les parents à savourer chaque instant et à ne pas vouloir passer trop vite à une autre étape : leur enfant grandira et partira bien assez tôt. Comprendre que nous n’avons que peu de temps pour élever nos enfants devrait nous motiver grandement à en profiter au maximum et nous inciter à suivre de tout notre cœur les conseils que les Écritures nous donnent.
 
Frères, le temps est la chrysalide de l’éternité – il n’y a pas d’autres instants qui importent plus que le présent. Je suis conscient qu’à certaines périodes de notre vie, nous n’avons que peu de temps à consacrer à notre famille – cela fait partie du rythme normal des choses. Mais être toujours « trop occupé » ne doit pas devenir un choix, comme c’est souvent le cas ! Nous devons faire attention à ne pas remplir nos agendas par des activités qui nous empêcheront d’être disponibles pour nos familles. C’est maintenant le temps de prendre le temps. Il n’y en aura pas d’autre ! Le ferez-vous ? Le ferai-je moi-même ?
 
Frères, nous devons évaluer notre rôle de père. Que vous dit votre cœur lorsque vous lisez les questions ci-dessous ? Ces choses sont-elles vos faiblesses ou vos forces ?
• Élevez-vous vos enfants ou les critiquez-vous ?
• Êtes-vous trop sévère avec eux ou juste assez, donnant 
graduellement à vos enfants plus de liberté ?
• Êtes-vous impatient et irritable, ou patient et maître de 
vous-même lorsque vous prenez soin de vos enfants ?
• Êtes-vous constant dans vos attentes ?
• Avez-vous tenu vos promesses ?
• Faites-vous du favoritisme ?
• Êtes-vous aussi affectueux avec vos fils qu’avec vos filles ?
• Partagez-vous la responsabilité de la discipline ?
• Consacrez-vous du temps à vos enfants, en famille et 
individuellement ?
 
Quel impressionnant pouvoir nous avons ! Nos enfants désirent avoir « l’aura et le bagage » de leur père. Frères, leurs cœurs sont dirigés vers nous ! Et notre Seigneur veut que nos cœurs soient orientés vers eux. Cette vérité nous est montrée par la déclaration mémorable de l’ange Gabriel, lorsqu’il proclame qu’une des facettes de la mission de Jean-Baptiste en préparant un peuple bien disposé pour le Seigneur est de « ramener le cœur des pères vers leurs enfants » (Luc 1 : 17). Maintenant que le Christ est venu, c’est un résultat perpétuel de son œuvre salvatrice. Quand un homme donne véritablement son cœur au Christ, celui-ci est dirigé vers ses enfants.
 
Frères, soumettez-vous au Christ. Laissez-le ramener vos cœurs vers vos enfants. Demandez au Saint-Esprit la force nécessaire pour pratiquer la discipline de la paternité. Travaillez dur pour les âmes de vos enfants.

 
Kent Hughes, Homme de Dieu, exerce-toi à la piété. Paru en octobre 2017.

Pas de commentaire

Post a Comment