Vous rencontrez quelqu’un dans la rue, dans le train, dans un café. Vous avez un voisin, un collègue de travail ou un ami de fac. Vous lui parlez de votre foi et il montre une certaine ouverture. Qu’allez-vous lui proposer pour qu’il continue sa recherche et découvre par lui-même la puissance transformatrice de l’Évangile ?

 

Le 4 octobre, un outil inédit va voir le jour. Il a été pensé pour aider vos amis et les gens que vous rencontrez à découvrir par eux-mêmes le message de l’Évangile. Il est le fruit de deux années de travail sur la base d’une large consultation de plus de 120 acteurs de l’évangélisation : des Églises, des œuvres, des pasteurs et des évangélistes.

 

Plus de 73% d’entre eux témoignent de leur foi à des gens qu’ils côtoient quotidiennement ou régulièrement : au travail, à l’école, dans leur famille ou dans leur voisinage. C’est pour cela que l’Évangile.net a été conçu comme un bel objet à donner personnellement plutôt qu’un outil à distribuer massivement. Jean Schott, du collectif Majestart, a piloté le projet. Il confie : « dans notre contexte francophone européen, partager l’Évangile passe par une relation de confiance. Les gens ont bien souvent besoin de connaître le messager avant d’écouter le message ».

 

D’ailleurs, l’Évangile et la discussion autour d’un café étaient les deux outils les plus plébiscités pour une première approche de la foi d’après les participants au sondage. L’Évangile.net s’est donc décliné comme un Évangile, mais pas seulement. Le texte est agrémenté de questions d’études inductives, de réflexions liées à des préoccupations courantes et de vidéos.

 

Jean explique : « L’idée est de stimuler la réflexion du lecteur, qu’il ne lise pas passivement, mais qu’il se fasse sa propre idée de la pertinence du texte pour aujourd’hui. Les gens acceptent encore volontiers de recevoir une Bible, ne serait-ce que par curiosité, par envie de constater par eux-mêmes ». Et pour stimuler cette réflexion tout en rendant l’Évangile proche de son lecteur, les vidéos ajoutées relatent différents témoignages. « Notre culture post-moderne met en avant l’expérience. Nous présentons des personnes qui racontent leur propre expérience. Elles racontent comment les vérités de la Bible peuvent se vivre encore aujourd’hui. Dans les Actes, on peut lire comment le témoignage de Paul était un moyen puissant pour amener l’Évangile. » Des liens de type QR code sont présents tout au long de l’Évangile pour consulter les vidéos sur internet, sur son téléphone, en toute simplicité. « Nous avons essayé de profiter de tout ce que la technologie d’aujourd’hui nous permet de faire pour rendre ce livre le plus interactif possible », explique Jean.

 

Rien n’a été laissé au hasard pour rendre l’Évangile le plus accessible possible. Si l’Évangile de Luc et celui de Jean ont été préférés à 75% par les participants au sondage, c’est finalement celui de Jean qui a été retenu par Majestart et BLF Éditions. Jean l’explique bien : « L’Évangile selon Jean nous a plu, parce qu’il met en avant de manière assez explicite la divinité de Jésus et parce qu’il contient un parcours de sept miracles qui aident à comprendre deux axes cruciaux du message biblique : Qui est Jésus ? et Comment croire pour être sauvé ? ». Enfin, concernant la traduction, 90% des personnes interrogées préféraient une traduction dynamique plutôt qu’une traduction littérale pour une première approche de la foi. Et Parole vivante représentait la meilleure option pour transmettre toute la profondeur du texte au lecteur, même pour les passages les plus ardus.

 

Avant même sa sortie, l’Évangile.net a déjà rencontré un franc succès. La campagne de financement participatif a dépassé tous les espoirs : plus de 150 personnes ont donné plus de 16 000 euros pour la réalisation de ce projet. Cet Évangile interactif et totalement novateur va répondre à un vrai besoin. Et c’est cela qui réjouit avant tout Majestart et BLF Éditions, les deux principaux acteurs du projet. Si plus de personnes sont confrontées au message de l’Évangile et répondent positivement à l’appel de Jésus, l’objectif sera atteint. Merci à nos 120 acteurs de l’évangélisation qui nous ont aidé à le réaliser. Et merci à eux de vous aider à mieux témoigner de votre foi.

 
Alors, à qui allez-vous donner l’Évangile.net ?