4 raisons de consulter vos ancêtres pour un mariage qui dure

Chrétien ou non, personne ne se marie par amour dans le but de se séparer quelques années plus tard. La multitude des divorces et des mariages malheureux trahit cependant une incapacité alarmante à tenir le cap dans la durée. Qu’avons-nous perdu qui nous empêche de garder le cap ?

Dieu demande « que le mariage soit honoré de tous » (Héb. 13 : 5). Si Dieu en fait un impératif, c’est parce que le péché est passé par là… Une harmonie durable entre deux personnes n’est plus naturelle. Et en effet, le mariage est bien une institution surnaturelle, présidée par le premier Pasteur, Dieu lui-même, en Éden ! Elle se nourrit donc avec profit de conseils divins. Or, Dieu a béni notre histoire chrétienne d’un patrimoine riche de 2 000 années de sagesse.

Allez frapper aux portes de ceux qui nous ont précédés. Puisez dans leurs expériences, et vous en rapporterez des perles de sagesse, les plus beaux joyaux de l’enseignement biblique sur le mariage. Voici quatre bonnes raisons de consulter « vos ancêtres » dans la foi pour nourrir, développer ou soigner votre vie de couple.

1. Évitez les erreurs du passé

Des hommes et des femmes sont déjà passés par là avant vous, et Dieu vous fait la grâce de bénéficier de leur sagesse : ils font office de balise éclairante pour guider votre chemin à deux. Dieu a toujours doté l’Église de précieux enseignants (Éph. 4 : 11-12), ne les négligeons pas !
Nous avons tendance à vouloir réinventer la roue. Nous nous engageons sur le chemin de la vie à deux en caressant, au fond de nous, cet espoir : « avec nous deux, ce sera différent ». Puis vient l’épreuve du temps qui rappelle à notre optimisme que nous faisons, nous aussi, partie de la grande famille de l’humanité pécheresse. C’est souvent plus tard, après une ou deux crises, que nous comprenons l’intérêt de nous tourner vers l’expérience des anciens. Une des meilleures résolutions qu’un couple puisse prendre !

Un couple averti en vaut deux. Vous n’êtes pas les premiers à vous être dit « oui » (ou à vouloir le faire). Des millions d’hommes et de femmes ont emprunté la même allée centrale. Les temps et les cultures changent, mais la nature humaine, elle, demeure la même. Si, dans ce domaine aussi, il n’y a « rien de nouveau sous le soleil » (Ecc. 1 : 9), c’est que les désillusions et les malheurs conjugaux ont traversé les lieux et les siècles. Mais avec l’épreuve, Dieu donne aussi le moyen d’en sortir. Des perles de sagesse du passé traverseront aussi les siècles pour fortifier ou restaurer votre vie conjugale.

2. Émerveillez-vous du dessein divin du mariage

Ces perles de sagesse vous convaincront du statut à part du mariage. La façon dont nos ancêtres spirituels en parlent honore le mariage. Tous reconnaissent Dieu comme seule autorité sur votre vie de couple. Il est celui qui a créé et décrété le mariage (Gen. 2 : 24 ; Matt. 19 : 6). Ils élèvent votre perception du mariage vers sa signification ultime : l’union spirituelle du Christ avec son Église (Éph. 5 : 22-33).

Étant donné sa signification spirituelle, votre mariage ne met pas seulement votre réputation en jeu. « Le nom de Dieu et la force de son Évangile sont tous les jours l’enjeu majeur de la vie quotidienne des mariés qui ont choisi de vivre ensemble » (R. Plummer).

Pour ces raisons et parce qu’ils ont eu raison des épreuves quotidiennes à la lumière de l’éternité, ces auteurs vous livrent des perles du passé plus qu’utiles.

3. Aiguisez votre regard sur vos propres faiblesses

Ce n’était pas forcément mieux avant : le passé n’est pas toujours un gage de sagesse ! Au détour de quelques perles, vous constaterez aussi les errances de certains penseurs qui ont dénigré le mariage au profit du célibat. Il fut un temps où l’abstinence était vue comme l’assurance de vivre au plus près de Dieu. Au point qu’Athanase, par exemple, au IVe s., se laissera guider par ses préjugés pour interpréter la parabole du semeur (les quatre terrains) : le célibataire produirait cent fruits tandis que le chrétien marié ‘en produirait que trente!

Et nous ? Notre modernité nous protège-t-elle des fausses conceptions sur le mariage ? Probablement pas. Leur contre-exemple devrait nous interpeller aussi : sommes-nous plus fidèles à l’Écriture que ne l’étaient nos ancêtres lorsqu’il s’agit de conduire notre vie de couple ? Le nombre indécent de divorces donne quelques pistes de réponse.

4. Faites sauter vos complexes

La plupart des problèmes qui surgissent dans l’intimité d’un foyer ne sont pas si exceptionnels. Là encore, consultez vos ancêtres ! Ils partageaient les mêmes interrogations, affrontaient les mêmes impasses et frôlaient parfois eux aussi la séparation. Vous n’êtes pas seuls ! Et vous seriez étonnés de constater à quel point les mêmes épreuves ont traversé les siècles. Quels étaient les défis que rencontraient les couples chrétiens il y a 200, 500, 800, 1 800 années de cela ? Quelques exemples réels tirés d’une observation doublement millénaire :

• Les fiancés se demandaient déjà s’ils avaient choisi « la bonne personne ».
• Les jeunes couples cherchaient déjà leurs repères dans leur nouvelle vie.
• De nombreux jeunes maris se sentaient déjà dépassés par leur rôle de chef de famille !
• Combien d’épouses étaient déjà écrasées par l’irrespect et la violence de celui à qui elles s’étaient données corps et âme !

Le mariage n’est pas une course en (couple) solitaire. Ce n’est pas la façon dont Dieu a conçu les choses. « Il a prévu une grande nuée de témoins pour vous parler de ses joies et vous soutenir dans ses épreuves » (R. Plummer).

***

 

Robert Plummer et Matthew Haste ont exploré ces terres lointaines et proches à la fois, depuis les premiers disciples des apôtres jusqu’à nos contemporains. Ils ont voyagé à travers l’histoire de l’Église pour en extraire quelques joyaux qui nourriront notre réflexion spirituelle d’aujourd’hui.

Les temps ont peut-être changé, mais les défis restent les mêmes. Nos ancêtres spirituels se sont débattus pour les surmonter : ce serait une folie de ne pas bénéficier de leur expérience ! En lisant Sagesse du passé pour votre mariage, vous aurez l’impression d’entendre un bon père de famille instruisant son enfant la veille de son mariage. Ne négligeons pas de tourner les regards vers le passé pour vivre le présent et nous lancer avec espérance dans l’avenir.

Fiancés, jeunes mariés ou déjà avancés dans la vie à deux, ces joyaux du passé vous profiteront. À vous… et à vos nombreux enfants !

Robert PLUMMER, Matthew HASTE. Sagesse du passé pour votre mariage : Parcourez 20 siècles en 50 méditations. Sortie le 26 octobre 2016. 224 pages, 22,90 €.

Pas de commentaire

Post a Comment