La réponse se trouve dans ses prières. Que demande-t-il à Dieu? Sa prière la plus longue est Jean 17, et l’apogée de son désir est le verset 24.

Parmi tous les pécheurs les moins méritants dans le monde, il y a ceux que Dieu a «donnés» à Jésus. Ce sont ceux que Dieu a attirés au Fils (Jean 6.44,65). Ce sont les chrétiens – des personnes qui ont reçu Jésus en tant que Sauveur crucifié et ressuscité et Seigneur et trésor de leur vie (Jean 1.12 ; 3.17 ; 6.35 ; 10.11,17,18 ; 20.28). Jésus exprime le désir qu’ils soient avec lui.

Parfois l’on entend des personnes dire que Dieu a créé l’homme parce qu’il se sentait seul. Et elles ajoutent: « Dieu nous a créés pour que nous soyons avec lui. » Jésus est-il en accord avec cette affirmation? Certes, il dit qu’il veut que nous soyons avec lui, mais pourquoi? Regardez le reste du verset. Pourquoi Jésus veut-il que vous soyons avec lui? Afin qu’ils voient ma gloire, la gloire que tu m’as donnée, parce que tu m’as aimé avant la fondation du monde.

Ce serait une façon bien étrange d’exprimer sa solitude. «Je veux qu’ils soient avec moi afin qu’ils voient ma gloire.» Pour tout dire, cela n’exprime pas sa solitude, mais plutôt sa préoccupation pour la satisfaction de nos aspirations et non de sa solitude.
Jésus ne se sent pas seul. Lui, le Père et l’Esprit sont profondément satisfaits dans la communion de la Trinité. C’est nous et non lui qui avons soif de quelque chose. Ce que Jésus désire pour Noël est que nous expérimentions ce pour quoi nous sommes réellement faits –contempler et savourer sa gloire.
Que Dieu permette que cela prenne racine dans notre âme! Jésus nous a faits (Jean 1.3) pour contempler sa gloire. Juste avant sa crucifixion, Jésus épanche ses désirs les plus profonds devant le Père: «Père, je veux [je veux !] qu’ils […] soient aussi avec moi, afin qu’ils voient ma gloire.»

Mais ce n’est là qu’une partie de ce que Jésus veut dans la culmination de ces derniers versets de sa prière. Je viens d’affirmer que nous sommes réellement faits dans le but de contempler et de savourer sa gloire. Est-ce là ce qu’il veut? Que non seulement nous contemplions sa gloire, mais que nous la savourions aussi, que nous nous en délections et nous nous en émerveillions, que nous la chérissions et que nous l’aimions? Regardez ce que dit le tout dernier verset, le verset 26:

Je leur ai fait connaître mon nom, et je le leur ferai connaître, afin que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux, et que je sois en eux.

Voilà la fin de la prière. Quel est le but ultime de Jésus pour nous? Pas seulement que nous voyions sa gloire, mais que nous l’aimions, lui, du même amour dont le Père l’a aimé: « afin que l’amour dont tu [le Père] m’as aimé soit en eux ». L’aspiration et le but de Jésus sont que nous contemplions sa gloire et que nous soyons rendus capables d’aimer ce que nous voyons du même amour dont le Père aime le Fils. Il n’entend pas que nous imitions simplement l’amour du Père pour son Fils. Il veut que l’amour même du Père devienne notre amour pour le Fils – que nous aimions le Fils de l’amour dont le Père aime le Fils. C’est ce que l’Esprit devient et apporte dans notre vie: l’amour pour le Fils par le Père à travers l’Esprit.

Ce que Jésus veut le plus pour Noël, c’est que ses élus soient rassemblés et qu’ils obtiennent ce qu’eux désirent le plus : voir sa gloire pour ensuite la savourer avec le plaisir même du Père pour le Fils.

Extrait du livre La Bonne Nouvelle d’une grande joie, John Piper