Si vous n’avez jamais vu de porcs se ruer sur la mangeoire à l’heure du repas, vous pouvez au moins l’imaginer. Ils se poussent, se bousculent, grouinent et engouffrent autant qu’ils peuvent sans penser aux autres.

Voici une question étrange à laquelle il est intéressant de réfléchir: est-ce de cette manière que vous avez assisté au culte dimanche dernier?

Non, je ne suis pas en train de dire que vous êtes un porc. Mais prenez le temps d’y penser. Où vous êtes-vous garé? À quelle heure êtes-vous arrivé à l’église? Où vous êtes-vous assis? À qui avez-vous parlé? Chacune de ces décisions vous a fourni une occasion de vous ouvrir aux autres et de vous joindre à l’œuvre de Christ, ou au contraire, de rester centré sur vous-même et de faire ce qui vous convient le mieux. Dans quel cas vous reconnaissez-vous? À chacune de ces décisions, avez-vous réfléchi intentionnellement à la meilleure façon de bénir les autres?

Si nous sommes disciples de Jésus, cela signifie que nous orientons nos vies vers les autres comme Jésus l’a fait. Cela signifie que nous travaillons à leur bien. L’amour pour les autres est au cœur de la vie de disciple. Nous visons à servir les autres pour Christ, car le Fils de l’homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie comme la rançon de beaucoup (Mc 10.45).

La vie de disciple est une vie orientée vers les autres. Proclamer Christ et aider d’autres à devenir matures en Christ manifeste la puissance de Dieu. C’est le modèle enseigné par la Bible.

 

Extrait tiré du livre Faire des disciples, de Mark Dever. Paru en 2019 (Editions BLF).