Anne Ferret enregistre un livre audio BLF Éditions

Le livre audio, nouveau-venu à BLF Éditions : entretien avec Anne Ferret

Vous l’avez compris, la collection vintage avec le retour de la cassette, c’était un 1er avril !

Mais le livre audio, c’est bien une réalité à BLF Éditions. Nous vous donnons d’ailleurs rendez-vous lundi midi pour la vraie annonce importante qui va marquer les débuts du livre audio à BLF Éditions. En attendant, nous vous invitons à faire la rencontre de quelqu’un qui abat en coulisses un travail titanesque. Mais quand on est passionné, il semblerait que rien ne soit trop difficile ! Entretien avec la voix des livres audio de BLF Éditions : Anne Ferret.

 

BLF Éditions : Comment t’est venue l’idée d’enregistrer des livres audio ?
Anne Ferret : Plusieurs personnes m’ont dit qu’elles faisaient de longs voyages et que ce serait bien d’avoir la possibilité d’écouter des livres chrétiens. Un ami qui met son casque sur ses oreilles pendant son footing m’a confié qu’il se sentait saturé de musique chrétienne ou de prédications. Il m’a demandé : “N’y a-t-il pas autre chose ?”. Une autre personne m’a dit que sa vieille maman, qui ne pouvait plus bouger, avait été heureuse de recevoir un livre audio en cadeau.
Mais ma toute première question était : « Pourquoi les malvoyants n’ont-ils aucun accès aux livres chrétiens ? ».
Et puis… j’aime lire ! Et j’ai remarqué que certains livres sont plus des partages, presque des conversations. Une sorte de langage parlé, couché sur du papier plutôt qu’une œuvre où l’on doit s’arrêter pour prendre du recul et réfléchir. Alors, pourquoi ne pas les enregistrer ?

 

Comment ton implication a-t-elle commencé parmi les mal-voyants ?
Quand j’étais jeune, ma mère était visiteuse d’hospices, d’hôpitaux et de maisons de retraite. Une des personnes qu’elle visitait était aveugle. Cette femme recherchait quelqu’un qui puisse l’aider à faire travailler sa mémoire en apprenant des dates d’histoire. Et c’est comme ça que j’ai eu le plaisir de me mettre au braille. Et encore maintenant, j’aide de manière ponctuelle des personnes qui ont ce handicap.

 

Quelle différence cela peut-il faire dans leurs vies d’avoir des ressources audio disponibles ?
De cultiver l’imaginaire, d’assouvir la curiosité, de satisfaire une quête de culture, d’améliorer la rétention d’un contenu dans sa globalité, d’étancher un appétit de connaissance, de s’ouvrir sur le monde, ou tout simplement de se détendre, d’oublier les difficultés dans lesquelles elles sont, de protéger un moment de répit pour oublier les problèmes… Je crois que toute personne peut aspirer à être transportée par l’écoute d’un livre.

 

Quels sont les défis auxquels tu fais face dans la production de ces livres audio ?
Le premier est indéniablement le temps, c’est excessivement long de faire à la fois la lecture et l’ingénieur du son ! Pour Que les nations se réjouissent par exemple, il m’a fallu plus d’un mois à raison de 6h de travail par jour !
Et le reste de mes défis concernent deux aspects :
1. Purement technique : les connaissances sur l’enregistrement et la voix off, la qualité des réglages, la suppression des parasites sur la piste audio : bruit de fond, respirations fortes, correction des erreurs de lecture, etc.
2. Sur les livres en eux-mêmes : ma voix est un support de communication et nécessite donc un effort de concentration “sur la manière de le dire” tout en étant sensibilisée dans différents domaines tels que la diction, la respiration, le rythme de la phrase, l’articulation, les intonations, la modulation, le choix des pauses et leur durée, l’introduction de versets bibliques dans le texte écrit par l’auteur, etc.
Ma voix, image de ma personne, doit s’effacer pour traduire les objectifs de l’auteur. Tout en sachant que le travail vocal ne peut pas être dissocié de l’aspect humain ! Elle a de plus une influence directe sur l’état physiologique et les prédispositions des auditeurs… Alors, quelle responsabilité !

 

Pour finir, donne-nous une anecdote lors d’un enregistrement récent !
Pour la lecture de Rescapé malgré moi de Koeun Path, j’ai appelé plusieurs Cambodgiens qui m’ont aidé à prononcer des expressions de leur pays. Je me suis vraiment rendu compte que nos cultures étaient différentes : un univers de sens, de codes et de pratiques, qui m’ont paru bizarres ou fascinants. Mais par une confiance réciproque, dans l’amour de notre Seigneur, une collaboration extraordinaire s’est établie, remplie de patience pour m’aider à prononcer des sons que je ne connaissais pas jusque là !

 

 

livre-audioMerci Anne d’avoir répondu à ces quelques questions. Le catalogue grandissant de 20 livres audio peut être consulté sur www.blfstore.com ou www.numilog.fr. Sur le BLF Store, il est très facile de retrouver le livre audio grâce au symbole ci-contre présent sur la page du livre.

 

Ne manquez surtout pas lundi midi l’annonce importante qui va officiellement lancer le livre audio à BLF Éditions !

Tags:

3 Comments

  • Daniel Dubray

    02.04.2016 at 15:12 Répondre

    Tout d’abord félicitations pour votre travail .
    Avez vous pensé à former la relève ?
    Cela peut intéresser des jeunes .
    Merci d’avoir enregistré ´´rescapé malgré moi ´´de K. Path, je l’ai lu . Bouleversant et miraculeux !
    Daniel D.

    • Ruben Nussbaumer

      02.04.2016 at 16:10 Répondre

      Bonjour Daniel ! Former la relève pour des lire les livres audios ? Je crois qu’Anne se réjouirait si des jeunes voulaient rejoindre cette belle aventure. Et avec toute l’expérience qu’elle a accumulée ces dernières années, elle a des trésors à transmettre ! Merci pour vos encouragements 🙂

  • Schott

    02.04.2016 at 13:32 Répondre

    Vous êtes au TOP ! super idée, Merci Anne Ferret! Une vraie bénédiction

Post a Comment