Et si Jésus avait entretenu une relation amoureuse…

Gary Thomas, auteur de plusieurs best-sellers sur le mariage et la famille dont Vous avez dit oui à quoi ?, s’adresse cette fois-ci à ceux qui n’ont pas encore dit oui et qui cherchent celui ou celle qui partagera leur vie.
 

Cet article est un extrait de son prochain livre, Vous allez dire oui à qui ?
 

Fréquentez-vous une personne de manière intègre ? Faites-vous preuve de grâce et de bonté alors que vous cherchez un bon parti ? Est-ce que le processus de votre recherche honore Dieu ?
 

À vrai dire, je ne suis pas fier de ce que j’ai fait lorsque j’étais célibataire. Heureusement, nous avons un modèle beaucoup plus fiable : Jésus. Jésus n’a jamais envisagé de se marier, mais il avait des amis ; et nous en savons assez sur la nature de ses amitiés pour imaginer comment il aurait entretenu une relation amoureuse.
 

Jean 11 est un très bon exemple. Jésus avait tissé des liens très forts avec Marie, Marthe et Lazare. Quand Lazare est tombé gravement malade, ses sœurs ont fait prévenir le Maître faiseur de miracles. Elles l’ont supplié de venir à Béthanie en toute hâte, parce que leur frère était sur le point de mourir. Rappelez-vous qu’à cette époque, les médecins n’étaient pas d’une grande utilité. Jésus était leur seul espoir. Malgré cela, Jésus a intentionnellement retardé sa venue, attendant que Lazare soit mort.
 

En apparence, les choses se présentaient plutôt mal. Les Juifs de Béthanie avaient tenté de tuer Jésus. Marthe et Marie savaient donc qu’en demandant à Jésus de venir, elles lui demandaient aussi de risquer sa vie. Son retard pouvait être interprété comme un signe de peur. Il pouvait aussi laisser croire que Jésus était trop occupé ou indifférent aux besoins de son ami. Le chagrin empêche parfois d’être rationnel, et les accusations émises par les deux femmes à l’arrivée de Jésus ont révélé leur manque de confiance.
 

Puisque Jésus est Dieu, il savait que ses amies se sentiraient trahies. Malgré cela, et pour reprendre les mots de l’écrivain R. Somerset Ward, « il a maîtrisé la pulsion naturelle de son affection, et il a attendu ». Le langage de Ward est un peu dépassé, c’est pourquoi je me permets de paraphraser la suite : l’amitié de Jésus pour Marthe et Marie était tellement authentique qu’il plaçait ses actions au-dessus de ce qu’elles pouvaient en penser. Il savait qu’elles lui adresseraient des reproches, mais il a fait ce qu’il savait être juste.
 

Votre amitié est-elle assez grande pour faire passer le bien de ceux que vous aimez avant l’opinion qu’ils ont de vous ? C’est difficile d’en arriver là, mais l’amour mature repose uniquement sur ce fondement. Cherchez coûte que coûte à faire ce qui est le mieux, même si celui ou celle que vous aimez a un point de vue négatif sur vos actions.
 

À en croire Ward, « ce n’est que par la discipline et la lutte contre les désirs égoïstes qu’il est possible d’accéder à un tel désintéressement. Le plus fort lien d’amitié se forge dans le feu de la discipline. L’expérience démontre que plus cela coûte de forger une amitié, plus elle sera solide ».
 

La plupart des gens estiment que le lien le plus solide d’une amitié est celui qui passe par le feu de l’émotion et de l’affection. Dans la pensée moderne, un ami est celui envers qui j’éprouve de la sympathie ou de la tendresse. Pour Ward, le lien d’amitié le plus fort est forgé par une discipline personnelle… et Jésus en est le parfait exemple. L’amitié consiste à faire ce qu’il y a de mieux pour l’autre, même si cela génère de la confusion, de la peur ou du ressentiment. Pour en arriver là, nous devons littéralement faire la guerre à notre égoïsme.
 

L’amour romantique se manifeste de façon démesurée, par une affection débordante et passionnée. Mais une telle manifestation peut être le résultat d’un manque de discipline. Parfois, la plus grande preuve d’amour sera de limiter vos marques d’affection en vous soumettant à la parfaite volonté de Dieu pour l’autre. Jésus pouvait venir immédiatement pour guérir Lazare (ce qui aurait empêché Marthe et Marie de mettre en doute son amour). Il pouvait aussi laisser Lazare mourir et, par conséquent, laisser ses sœurs douter de la sincérité de son amour. Ainsi, elles recevraient une précieuse leçon spirituelle. Il a donc choisi cette dernière solution et a attendu la mort de Lazare.
 

Cependant, sa décision se fondait sur une raison bien plus profonde que celle-ci. Jésus a déclaré à ses disciples qu’il y avait quelque chose de plus important que de faire plaisir à Marthe et Marie (et plus important même que de guérir Lazare) : Dieu voulait que Jésus ressuscite Lazare d’entre les morts. Il devait donc attendre que Lazare meure. Jésus vivait avant tout pour la gloire de Dieu, ce qui avait bien plus d’importance que n’importe quelle amitié humaine. C’est ce qui faisait de lui l’ami le plus authentique qu’un homme ou une femme puisse avoir.
 

La décision de Jésus de retourner à Béthanie prouve à quel point son amitié était empreinte de courage. Les circonstances semblaient tellement dramatiques que, pour les disciples, Jésus allait au-devant d’une mort certaine. Thomas a alors dit aux autres disciples : « Allons-y, nous aussi, afin de mourir avec lui » (Jean 11 : 16). Mais Jésus n’a pas été troublé par le point de vue de ses amis ni par les menaces de ses ennemis. Il vivait entièrement pour accomplir la volonté de Dieu.
 

Cet article est un extrait livre Vous allez dire oui à qui ?.
 
Si vous ne savez pas pourquoi vous marier, vous ne saurez pas qui épouser. Alors, vous qui n’êtes pas encore marié, ne franchissez pas le pas avant d’avoir lu ce livre !
 

On ne se marie pas uniquement parce qu’on a des sentiments réciproques. Mais quels sont les autres critères pour choisir le bon conjoint ? Et surtout, quelles sont les raisons pertinentes pour choisir son conjoint ? Et si Dieu désirait que vous vous mariiez pour votre croissance spirituelle plutôt que pour votre bonheur personnel ? Et s’il ne s’agissait pas de trouver « la bonne personne », mais plutôt d’être au service de Celui qui vous aime d’un amour infini ?
 

L’auteur vous met au défi de trouver un partenaire de valeur – celui qui vous accompagnera dans votre cheminement spirituel. Alors dès maintenant, ayez pour objectif de construire une relation autour d’une mission spirituelle commune et de placer l’éternité au cœur de votre projet de mariage.
 

En savoir plus sur le livre.

Pas de commentaire

Post a Comment