L’Église locale est l’endroit où le croyant peut grandir

Cet article est un extrait du livre Être l’église là où c’est difficile de Mez McConnell et Mike McKinley aux Éditions Cruciforme.

 

L’Église locale est importante dans la vie de chaque chrétien puisqu’il s’agit de l’endroit où on apprend la doctrine, reçoit la réprimande et s’entraîne dans la droiture. Paul rappelle à l’Église d’Éphèse que Christ lui-même «a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints en vue de l’œuvre du ministère et de l’édification du corps de Christ, jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ » (Ép 4.11-13).
 

J’ai supervisé la revitalisation d’une Église (Niddrie Community Church) dans un des projets d’hébergement pour les plus défavorisés de l’Écosse. Dans un projet d’hébergement comme Niddrie, les gens ont besoin du temps et des efforts concertés que seule une Église locale peut offrir. Bien souvent, les gens se présenteront à notre porte parce qu’ils auront entendu parler de l’Évangile à travers un ministère paraecclésial. Pourtant, ils ont presque toujours de grandes déficiences dans leurs connaissances bibliques et leur comportement chrétien. Sans l’engagement d’une Église locale à les enseigner et les former patiemment, ils retomberont constamment.
 

Ron est l’exemple parfait de ce problème. Il est venu à nous après avoir passé du temps avec une organisation chrétienne qui l’a aidé à se défaire de ses dépendances. Durant cette période, il a fait une profession de foi en Jésus et a essayé de vivre comme un chrétien à la fin de son programme. Il avait une Bible et un accès à Internet, mais il était peu exposé à la fraternité chrétienne d’une Église locale.
 

De ce fait, les seules personnes qu’il connaissait qui avaient aussi professé leur foi étaient toxicomanes et toute son expérience chrétienne avait été formée autour de la dépendance. Il n’avait jamais vraiment fréquenté quelqu’un qui avait une vision du monde différente de la sienne et son cheminement s’était arrêté à « viens à Jésus et essaie de rester sobre ». Il était sincère dans sa foi, mais il souffrait de malnutrition spirituelle en ce qui concerne la Parole et la communauté de l’Église.
 

La vie spirituelle de Ron était en danger et il avait encore besoin qu’on l’épaule. Il s’était nourri à droite et à gauche de miettes de théologie et de doctrine dans différentes assemblées. Puisqu’il n’avait pas été habitué à une diète spirituelle saine, il a subi un choc lorsque nous avons commencé à le nourrir avec les vérités bibliques les plus simples.
 

Nous avons dû lui enseigner les vérités fondamentales sur la sainteté de Dieu, le péché et la repentance biblique. Ces vérités étaient des aliments riches pour son âme et il avait de la difficulté à les digérer au début. En effet, il a lutté contre elles et a rejeté plusieurs choses que nous tenons pour acquises dans nos Églises évangéliques comme le fait que tous naissent sous la juste colère de Dieu. L’organisation qui l’avait aidé avec un de ses problèmes, sa dépendance, n’était pas équipée pour l’aider à grandir et à devenir un chrétien équilibré spirituellement.
 

Lorsqu’il est venu à notre Église, il a rencontré des gens comme lui (très important) et des gens très différents de lui (tout aussi important). Il était très intéressant d’observer sa manière de traiter l’information qu’il recevait et qu’il combattait dans la communauté. Est-ce que les gens naissaient vraiment tous pécheurs ? Est-ce que le monde entier était réellement sous la colère de Dieu en dehors de Christ? Est-ce que sa famille et ses amis non croyants iraient vraiment en enfer ? Il avait besoin d’autres personnes autour de lui pour l’aider à analyser ce genre de questions. Il avait besoin de gens avec des passés lourds qui eux aussi avaient lutté avec les mêmes problèmes et qui s’en étaient sortis. De même, il avait besoin de gens avec des passés plus stables qui avaient lutté avec d’autres problèmes théologiques. Il avait besoin d’être exposé au conseil entier de Dieu et de s’appuyer sur celui-ci en tant que vérité absolue plutôt que sur ses émotions. À l’insu de Ron, tout cela faisait partie de sa croissance (et de celle des autres autour de lui).
 

À la suite de ces difficultés initiales, il a été baptisé et est devenu membre de l’Église. Il possédait désormais un réseau de relations au-delà des divisions sociales. Ses amis n’étaient plus tous comme lui. L’ignorance au sujet des questions spirituelles ne planait plus au-dessus de sa vie. Mais surtout, Ron a commencé à voir l’importance de l’Église locale. Alors que ses connaissances bibliques augmentaient graduellement, sa foi croissait aussi. Au début, c’était un combat pour lui, mais il a persévéré (comme nous tous) et il continue aujourd’hui de gagner en maturité alors qu’il étudie pour devenir un professionnel du bâtiment. Les péchés de Ron ont été mis en lumière seulement lorsqu’il a commencé à fréquenter d’autres pécheurs repentants, et c’est seulement à ce moment qu’il a pu confesser ses frustrations et ses péchés à des frères matures qui comprenaient la repentance, la sanctification et la persévérance. En bref, c’est l’Église qui a amené les Écritures à avoir une incidence sur sa vie. Ron l’exprime comme suit : «C’est pénible, mais l’Église locale m’a sauvé la vie.»
 
 

 

 

Cet article est un extrait du livre Être l’église là où c’est difficile de Mez McConnell et Mike McKinley Leeman.
 

Il est impossible de soulager la pauvreté, à son sens large, en dehors de l’Église locale.
 

Depuis quelques années, les chrétiens évangéliques semblent s’engager de plus en plus dans la lutte contre la pauvreté. Toutefois, cet intérêt renouvelé pour le soulagement de la pauvreté est voué à l’échec s’il n’est pas fondé sur l’Église locale, le moyen établi par Dieu pour attirer les opprimés dans une relation transformatrice avec lui.

 

Accentuant la priorité de l’Évangile, Mez McConnell et Mike McKinley, deux pasteurs œuvrant dans des ministères fructueux auprès des pauvres, offrent des conseils bibliques et des stratégies pratiques pour l’implantation, la revitalisation et la croissance des Églises là où c’est difficile, que cela soit dans nos propres communautés ou ailleurs dans le monde.
 

En savoir plus sur le livre.

Pas de commentaire

Post a Comment