Chaque jour, vous faites face à énormément de tâches que vous pourriez faire, mais uniquement quelques-unes que vous pouvez faire. Il y aura toujours beaucoup plus de possibilités que de capacités.

Une part importante de votre productivité dépend donc de votre aptitude à définir les priorités c’est-à-dire choisir les quelques éléments que vous allez accomplir ; ce qui vous permettra d’ignorer, de mettre de côté, voire même de ubenefuser une multitude d’autres tâches possibles.

Cette décision est souvent très difficile à prendre parce qu’il y a tant de choses intéressantes à faire, de bonnes opportunités à saisir. Tous les auteurs ont au moins cent autres livres qu’ils aimeraient écrire; tous les pasteurs ont au moins cent autres réunions qu’ils aimeraient pouvoir organiser ; toutes les mères ont au moins cent autres conversations qu’elles voudraient avoir avec leurs enfants.

Laissez-moi vous donner quatre petits conseils sur la manière de fixer vos priorités.

 

1. PLANIFIEZ

Il est important de planifier. Une phase de planification et une mise au point hebdomadaire sont des stratégies efficaces pour prévoir vos priorités à court et à long terme. Cela vous aide très souvent à y voir plus clair quant à vos priorités. C. J. Mahaney le dit très bien: «Mon expérience me confirme que si je n’attaque pas ma semaine par un temps de planification à la lumière de qui Dieu est, c’est ma semaine qui va m’attaquer par des vagues successives d’urgences à traiter. Et je finis par passer plus de temps sur l’urgent que sur l’important ».

 

2. PRIEZ

Il est important de prier. Non, c’est même plus qu’important. C’est capital. La Bible nous enseigne que la prière est le moyen utilisé par Dieu pour accomplir sa volonté: nous prions, Dieu agit. La prière est un élément indispensable dans toute productivité biblique. Elle nous mène à reconnaître que Dieu est souverain sur tous nos projets et cela nous permet de supplier Dieu de nous aider à prendre des décisions sages, qui seront toutes à son honneur. La raison pour laquelle je commence mon temps de planification par la prière, c’est pour demander à Dieu de m’aider à identifier et mettre en priorité ce qui est réellement le plus important pour la journée qui s’ouvre devant moi. Et je sais qu’il le fait.

 

3. MÉFIEZ-VOUS DE VOS IDOLES

Nous sommes tous enclins à rechercher notre satisfaction en quelqu’un ou en quelque chose autre que Dieu. Alors que nous pensons priorités, il serait sage de garder un œil ouvert sur nos idoles, sachant que nous serons parfois tentés de nous attaquer aux tâches qui ne glorifient pas forcément Dieu mais qui nous mettent en valeur. En tant que pécheurs, nous pouvons parfois tomber dans un piège : celui de croire que nos priorités devraient se porter sur les tâches qui nous aident à nous sentir bien, plutôt que sur celles qui font véritablement du bien aux autres.

 

4. ACCEPTEZ DE VIVRE EN TENSION

Il est important de comprendre que le fait de choisir ses priorités relève plus de l’art que de la science. Il y a toujours quelques éléments qui sont de toute évidence des priorités, et d’autres qui ne sont de toute évidence pas des priorités. Mais la majorité de vos tâches se retrouveront quelque part entre les deux, vous laissant face à des choix difficiles. La faculté de faire les bons choix est plus un art qu’une science. Cela requiert une certaine finesse et une aptitude à bien deviner. Acceptez cette tension, parce qu’il est fort probable qu’elle ne vous quittera jamais complètement.

 

 

Cet article est un extrait du livre Faire plus. Mieux. : Un guide pratique pour augmenter votre productivité (BLF Éditions) de Tim Challies,. La sortie est prévue en avril 2017.